Actualités

Comment mobiliser en donnant du sens aux décisions opérationnelles ?

– Bénéfices d’une approche responsable de la performance (III) –

Les défis liés au sens du travail et à l’engagement de salariés sont bien connus. Pour les relever, les dirigeants ont développé une vision d’entreprise, clarifié les valeurs, communiqué.

Les salariés se sont rassemblés autour d’une mission partagée, d’un projet commun.

D’un point de vue opérationnel, les notions de cap et de cadre d’action sont cruciales pour la performance des équipes. Les besoins en prise de décision sont nombreux au quotidien dans l’opérationnel. Ralentir ou revisiter les décisions a posteriori revient à dégrader la performance globale.

Les attentes, visions, stratégies des dirigeants doivent donc être accessibles et facilement mises en œuvre sur le terrain. Inversement, la visibilité et la compréhension des enjeux opérationnels étant plus nette pour les équipes terrain, une dose d’écoute et de remontée d’informations doit éclairer le pilotage.

Pour KeenSolutions, articuler la stratégie et les opérations, c’est organiser ce double flux entre direction et terrain, donner du sens aux décisions opérationnelles et permettre cette réussite: plus de performance et plus de motivation des équipes.

La transparence RSE, une contrainte qui devient opportunité pour maîtriser vos risques opérationnels

– Bénéfices d’une approche responsable de la performance (II) –

Le rapport RSE (« déclaration de performance extra-financière ») a pour but d’améliorer la transparence sur les activités des entreprises. Selon l’organisation, ce rapport peut être obligatoire ou requis par une labellisation. Alors, autant lui donner un sens opérationnel, d’autant que c’est possible. Si l’on passe le cap du simple reporting RSE, les exigences de transparences peuvent se muer en opportunités pour les entreprises. En effet, toute volonté de maîtrise des risque commence par une cartographie et la transparence RSE permet de l’alimenter.

Voici quelques exemples de transparences utiles à la gestion des risques:

– Disponibilité, engagement de la sous-traitance et des fournisseurs,

– Santé et sécurité des travailleurs de l’entreprise et de la SupplyChain,

– Efficacité et responsabilité de l’organisation du travail,

– Gestion des compétences clés et des formations,

– Utilisation durable des ressources…

Pour KeenSolutions, une approche globale de la performance est nécessaire. Une approche qui allie performance opérationnelle, transparence et RSE plutôt que de les opposer.

Qualité et RSE ensemble pour améliorer vos produits ou vos services au client

– Bénéfices d’une approche responsable de la performance (I) –

L’implémentation d’un Système Qualité (SMQ) à peine finie, il faut se lancer dans la démarche RSE. Que l’on se rassure : l’intégration de la RSE dans une démarche Qualité et un SMQ ne chamboule pas les organisations.

Mieux: on trouvera de la complémentarité, de l’efficacité, voire de la simplicité à intégrer les 2. Ainsi, une organisation disposant d’un budget de fonctionnement pour un SMQ n’aura pas forcément besoin d’un budget RSE supplémentaire.

On peut développer les synergie entre Qualité et RSE sur les points suivants :

– l’environnement des processus et des ressources (objectifs, conditions de travail physiques),

‒ les compétences des personnes (détermination, évaluation, maintien et transmission),

‒ la sensibilisation de ces personnes,

‒ la communication interne et externe sur le système en place,

‒ la documentation des informations nécessaires aux exigences et aux politiques,

– la démarche d’amélioration…

Pour KeenSolutions, une approche globale de la performance est nécessaire. Une approche qui allie performance opérationnelle, Qualité et RSE plutôt que de les opposer.

Source: norme XP X30-036

Méthode de résolution durable de problèmes

« Nos problèmes ont été créés par l’homme et nous pouvons donc les résoudre. Nos possibilités ne connaissent pas de limites. Aucun problème humain ne va au-delà de nos capacités. »

Cette vision positive de l’ancien président américain John Fitzgerald Kennedy vis-à-vis de la résolution de problèmes, appliquée aux organisations, aux entreprises, aux collectivités, est aussi celle de KeenSolutions. Nous sommes en effet convaincus qu’en utilisant une méthode structurée et des outils adaptés, il est tout à fait possible de trouver la cause et une résolution durable à toute problématique d’entreprise.


Plusieurs méthodes existent et se complètent. Toutes reposent sur le principe de l’entonnoir et toutes évitent de se précipiter sur une cause apparente et des actions correctives, avant de bien comprendre le problème. Toutes organisent une phase de test, de suivi puis une extension des solutions aux problèmes similaires.

On citera entre autres le QRQC (Quick Response Quality Control), le 8D et DEMAIC. A noter que le QRQC est aussi un mode de management, certains disent même un état d’esprit. Il est bien adapté pour les structures industrielles.

Continuer la lecture de « Méthode de résolution durable de problèmes »

La responsabilité selon…

Voici une compilation des meilleures citations sur la « Responsabilité » partagées en 2020

Etre homme, c’est précisément être responsable. C’est sentir, en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir le monde.

Antoine de Saint-Exupéry

Vous ne pouvez espérer construire un monde meilleur sans améliorer les individus. À cette fin, chacun de nous doit travailler à sa propre amélioration et, en même temps, partager une responsabilité générale pour toute l’humanité, notre devoir particulier étant d’aider ceux pour qui nous pensons être le plus utile.

Marie Curie
Continuer la lecture de « La responsabilité selon… »

Le grand retour de la Gestion des Risques Supply Chain

La période, entre crise sanitaire et crise économique, est plus que jamais propice à la gestion de risque de la Supply chain. En vérité elle l’a toujours été entre tornades, tremblements de terre, tsunami, volcan (pour citer les derniers évènements climatiques), entre Brexit, taxes US, guerre commerciale (pour lister quelques tensions politiques) et le reste.

La gestion du risque Supply Chain repose sur 2 grands volets: l’évaluation/anticipation des risques d’une part et la création d’une organisation adaptable aux évènements d’autre part.

L’anticipation des risques

Travailler en étroite collaboration avec ses fournisseurs et effectuer régulièrement des audits fait partie de la pratique générale.

La majorité des entreprises surveillent les risques les plus évidents, tels ceux liés aux évolutions réglementaires ou aux modifications de la demande. Mais, et même si tout ne peut pas s’anticiper, est ce que auditer ses fournisseurs, tous annuellement et plus ou moins de la même manière (et donc indépendamment de leur niveau de maturité et de leur criticité), c’est gérer au mieux son risque Supply Chain ? On peut en douter.

Cela me fait penser à cette histoire drôle de la personne qui cherche ses clés de voiture sous le lampadaire. Elle sait bien que ce n’est pas là qu’elle les a perdu, mais dans la nuit c’est le seul endroit où elle peut voir.

C’est plus simple d’avoir une approche indifférenciée de ses évaluations et audits de fournisseurs, ce n’est pourtant pas ce qui permettra d’anticiper les risques

Par la suite, lorsqu’elles sont touchées par des perturbations soudaines de la Supply Chain, la majorité des entreprises créent des groupes de travail temporaires pour gérer le problème.

Perte de temps au démarrage et d’efficacité dans la gestion. Les entreprises plus avancées disposent 1/ d’équipes formées et préparées et2/ de processus continus, adaptatifs, d’évaluation et de gestion des risques de la Supply Chain. Sans vouloir tout prévoir, une dose d’anticipation des risques est bienvenue : évaluation continue et préparation des opérations.

L’augmentation de la résilience de la Supply Chain

L’augmentation de la résilience de la Supply Chain est un thème majeur pour de nombreuses entreprises aux opérations complexes.

4 pistes:

1. Commencez par identifier les événements et les risques les plus pertinents menaçant votre Supply Chain;

2. Définissez les conséquences possibles et évaluez leur impact haut niveau. Priorisez les risques selon impact et exposition. (un cadre simple peut aider en classant les risques sur 2 axes: verticalement dans quelle mesure un risque peut être anticipé et horizontalement l’impact attendu);

3. Développez des stratégies de réponse pour les risques prioritaires. Décidez où investir et comment se préparer. (une classification systématique des risques et le développement d’une stratégie de réponse sont essentiels pour améliorer la résilience de la Supply Chain, tout en maintenant les investissements nécessaires au minimum);

4. Enfin, intégrez la gestion du risque Supply Chain aux processus courants de prise de décision, première étape vers la création d’une véritable culture du risque et d’une entreprise résiliente.

Source: McKinsey, « Supply chain risk management is back », Knut Alicke and Anna Strigel, 2020

Santé financière des fournisseurs

La réduction du risque Supply Chain passe par un échange régulier avec ses fournisseurs, abordant leur santé financière, et un co-développement des conditions financières contractuelles. La communication opérationnelle ne suffit pas.

Faire le suivi de la santé financière de ses fournisseurs est indispensable. Le faire régulièrement avec eux dans le cadre d’une collaboration ouverte, c’est mieux.
C’est ce que nous apprend une étude universitaire concernant le SDR (Supplier Disruption Risk) pour ‘Supply Chain Management’.

Les acheteurs qui évaluent ET révisent régulièrement les conditions financières de leurs fournisseurs sont plus susceptibles de renégocier des contrats révisant les conditions de paiement, améliorant le fonds de roulement des fournisseurs et réduisant in fine les perturbations de la Supply Chain.

C’est ce que montre l’étude Oliveira & Handfield, 2017, An enactment theory model of supplier financial disruption risk mitigation. Supply Chain Management 22.10.1108/SCM-03-2017-0121.

Pour cela, il faut oser
– aller au-delà des seuls indicateurs financiers (D&B et autres, détaillant des conditions passées),
– aborder leur santé financière,
– renégocier proactivement les contrats,
et…
– continuer à collecter les signaux faibles.

Améliorer la relation client-fournisseurs internes

« Nous avons trop de silos dans notre organisation »

« Si nous pouvions casser les silos au sein de notre entreprise »

Immanquablement, la critique et son corollaire surgissent lors des diagnostics d’organisation. 
Pourtant la création de groupes est une conséquence inévitable des organigrammes hiérarchiques. Pour peu que la structure soit grande et cela génère automatiquement des attitudes d’indépendance, des désalignements d’objectifs et des dysfonctionnements entre services.

Mais nier le silo et vouloir le casser, ne résout pas durablement le problème initial qui est souvent celui d’un manque de communication (la vraie) et surtout de coopération entre les équipes.

Au delà du nécessaire alignement des objectifs que nous conseillons, nous recommandons également un travail sur la relation clients-fournisseurs internes. 
Par équipe, puis transverse entre équipes. Une réflexion sur la mission du service, les interfaces, un échange sur les attentes entre services et enfin la mise en place d’un SLA (Service Level Agreement/Accord de service) interne.


KeenSolutions peut vous accompagner sur chacune ces étapes.

Cette approche inspirée de la Qualité de service permet une meilleure compréhension des enjeux et une meilleure collaboration.

Tirer les enseignements de la crise

Etes-vous prêt à tirer les enseignements de la crise ?
Quelle est votre résilience réelle ? Quelle a été votre capacité de conduite-décision-animation ? Quel est votre niveau de préparation pour la prochaine crise ?

« L’apprentissage de la gestion des crises se heurte souvent à de très fortes résistances. Il s’ensuit un fréquent refus de s’engager dans la réflexion, ou des interventions trop superficielles pour pouvoir être vraiment pertinentes. »

Patrick LAGADEC, in ‘La gestion des crises’, 1991.

Dirigeants, managers, faites le choix de tirer tous les enseignements de cette crise et de mettre en place un plan d’actions profitable.

Mais quand il s’agit de faire l’analyse a postériori de sa gestion de crise, une certaine dose d’extériorité est utile pour échapper à l’esprit « maison ». 
Cet esprit peut se manifester dans la manière dont sont récoltés les retours, dans leur analyse, et rend l’exercice moins profitable.

Une collecte entièrement « maison » des retours a toutes les chances d’être incomplète voire biaisée selon Y. STOURDZE:

« Les systèmes classiques d’interprétation (…) essaient d’agglomérer l’information pour justifier le bien-fondé de leurs stratégies antérieures. Le champ d’information a une configuration tout à fait inhabituelle (…) 􏰁et les instruments classiques de traitement continuent à traiter «mécaniquement» l’information, selon les lignes d’interprétation qu’ils estiment les plus favorables à leur propre défense ».

Y. STOURDZE, 1979 & I. L. JANIS, 1982

S’en remettre aux seuls analystes « maison » pour faire son auto-critique peut être un risque supplémentaire. Car une certaine détérioration de l’analyse -liée à une volonté de cohésion de groupe- peut être aiguisée en situation de crise: auto-censure, illusion partagée d’unanimité, d’invulnérabilité, foi exagérée en sa propre moralité… en sont quelques symptômes selon I. L. JANIS.

KeenSolutions saura vous accompagner pour:
– conduire un retour d’expérience de qualité sur la gestion de cette crise,
– établir un diagnostic objectif, complet et pertinent de la résilience réelle de votre entreprise, de votre organisation,
– renforcer vos capacités en matière de gestion des crises (procédures, outils, compétences, structure),
– accompagner le changement culturel et les apprentissages des équipes.

Réduction de coûts

La réduction des coûts reste un des principaux objectifs des dirigeants. Reste à le faire de manière réfléchie et sans hypothéquer les futurs développements de l’entreprise.

Réduire vos coûts sans condamner le long terme ni rien sacrifier à la responsabilité sociétale et environnementale, c’est possible.

KeenSolutions vous accompagne dans tous vos projets d’optimisation.